Actualités

Achat immobilier : les 8 critères à vérifier en visite

Lorsque vous cherchez à acheter un bien immobilier, il est possible d’éviter de mauvaises surprises dans le futur grâce à de bons réflexes dès les premières visites. L’objectif est de vous sensibiliser à des détails auxquels il faudra être vigilant lors de votre inspection. Proprioo vous propose une liste non exhaustive des 8 critères auxquels il faut prêter attention ! 

L’isolation 

Contrôler les fenêtres  

Les fenêtres sont très importantes dans un bien immobilier puisque ce sont des isolateurs thermiques et phoniques. En effet, la différence entre du simple, double ou triple vitrage peut avoir un impact énorme sur votre qualité de vie.

Pour contrôler l’isolation phonique, il vous suffit d’ouvrir et de fermer la fenêtre, vous devriez constater une grande différence. N’hésitez pas à passer votre main sur les joints pour chercher des courants d’air et donc vérifier leur isolation thermique.

Les murs et plafonds 

Lorsque vous achetez un bien, vous ne voulez pas avoir à faire des travaux à cause de dégâts des eaux quelques mois après la conclusion de la vente ! Pour limiter ce problème, assurez-vous de l’état des murs et des plafonds. 

Lors de la visite, traquez les fissures, fuites ou les traces d’humidité. Il est récurrent de trouver des problèmes d’humidité dans les pièces d’eau, soyez-y donc particulièrement vigilant. 

Lors de votre visite, vous pourrez passer à côté de certains bruits très dérangeants. Qu’ils soient liés aux parties communes, au logement en lui-même ou au voisinage, n’hésitez pas à être curieux et à interroger les voisins sur l’isolation phonique. Profitez-en pour vous renseigner sur la date de construction de l’immeuble : selon le baromètre QUALITEL, beaucoup de corps creux qui transmettent plus facilement les bruits ont été utilisés pour la construction d’immeubles entre 1945 et 1975. 

Le chauffage 

L’isolation d’un bien immobilier impacte grandement la facture énergétique à la fin du mois. En effet, si le bien est isolé correctement, il y aura peu de fuites de chaleur et il ne sera pas nécessaire de surchauffer. Au contraire, si il y a des problèmes d’isolation, en plus de chauffer votre logement, vous chauffez celui des voisins et l’extérieur. Voilà une liste de questions auxquels il faut avoir une réponse pour mieux comprendre l’enjeu énergétique du bien immobilier : 

  • – Le chauffage est-il individuel ou collectif ? Fontionne-t-il au gaz ou à l’électricité ?, 
  • – Quelle est la note du diagnostic de performance énergétique du bien ? Le DPE attribue une note entre A (le mieux) et G sur les performances énergétiques du bien immobilier. Cette note permet de prévoir les dépenses à venir et surtout si vous êtes assujetti aux charges énergétiques et aux taxes locales. 
  • – Y a-t-il assez de radiateurs par pièce et sont-ils bien placés ? N’hésitez pas à vérifier également l’état de ces derniers. 

La luminosité 

La luminosité est un facteur à ne pas négliger dans le confort d’un logement. Il existe des réflexes simples pour avoir une idée de la luminosité du bien immobilier. Par exemple, vous pouvez compter le nombre de fenêtres, leur état et surtout l’orientation du logement. 

Pour cela, regardez à partir de quand il est possible de voir le ciel dans votre appartement : si vous voyez le ciel quand vous êtes au centre de la pièce, il sera très lumineux ! Au contraire, plus vous vous rapprochez des fenêtres pour apercevoir le ciel et plus il sera sombre. 

Renseignez-vous également sur l’orientation du logement sachant que le mieux est un bien traversant est-ouest. La luminosité n’est pas à prendre à la légère lorsque vous choisissez votre logement, après deux confinements, l’importance de ce critère n’est plus à prouver. 

L’importance des sols 

Lors de votre visite, il ne faut surtout pas négliger les sols. En effet, une irrégularité peut traduire un problème au niveau de la structure et surtout rajouter des coûts. Pour éviter ce genre de mésaventure, vérifiez si le sol est bien régulier dans et entre les pièces, s’ils sont bien plats, etc. 

De plus, soyez vigilant au revêtement de chaque pièce ! Concrètement, il vaut mieux éviter de la moquette dans les pièces humides (la salle de bain et la cuisine). Ce critère n’est pas rédhibitoire mais si vous décelez une irrégularité, il faudra compter les travaux dans votre budget. 

L’électricité

Pour éviter les mauvaises surprises, dans un premier temps, vérifiez que les prises électriques ont une tige métallique ou prise de terre. Si ce n’est pas le cas, vous devrez les remplacer. 

De plus, regardez bien si vous avez assez de prises électriques, si elles sont bien placées et l’état des branchements notamment. Au niveau du tableau électrique, vérifiez la présence de disjoncteurs différentiels ainsi que l’étiquetage de chaque départ. 

Prenez des notes 

Lorsque vous allez visiter plusieurs logements, il sera très difficile de vous rappeler des points forts et faibles de chaque bien. N’hésitez pas à être scolaire et à prendre des notes voire des photos. Cela vous facilitera la prise de choix pour une deuxième visite et surtout vous permettra d’avoir une vue d’ensemble. N’hésitez pas à vous faire une check-list afin de ne pas oublier l’ensemble des points que vous souhaitez aborder. 

Visitez le quartier 

Pour se sentir vraiment bien dans son logement, il faut également être à l’aise dans son quartier. Il est important de prendre la température et surtout de constater les avantages et inconvénients de votre localisation. En vous promenant dans le quartier, vous pourrez : 

  • – Découvrir vos commerces de proximité (supérette, boulangerie, etc.) ;
  • – Les possibles inconvénients (un gros chantier, une salle des fêtes, etc.) ;
  • – Partir à la pêche aux informations auprès du voisinage.

Renseignez-vous sur les travaux de quartier 

Vous pouvez aller à la mairie et demander un document qui recense les travaux à venir. En effet, si vous êtes particulièrement attachés à votre tranquillité, les mairies ont une visibilité d’environ 5 ans sur les travaux qui sont prévus dans votre quartier. Par exemple, si vous choisissez ce bien pour la vue imprenable, il ne faut pas voir un immeuble de 5 étages se construire devant votre logement 2 ans après votre achat. 

Vous pouvez également vous intéresser au PLU (plan local d’urbanisme) de la ville pour découvrir la hauteur maximale de construction dans votre quartier. 

N’oubliez pas vos critères personnels 

Lorsque vous visitez un logement, vous avez déjà des petites idées dans votre tête d’aménagement. Vous préférez avoir votre machine à laver dans la cuisine ? Renseignez-vous s’ il y a une arrivée d’eau. Vous voulez avoir une télévision dans votre chambre ? Regardez s’il y a une prise ! Ce genre de petits détails peuvent faire basculer votre choix et ils sont primordiaux, soyez vigilant.  

Cette liste non exhaustive devrait vous permettre d’y voir plus clair dans la préparation de votre visite. En plus de ces non-négociables, il est important que vous listiez les critères qui sont propres à votre projet personnel pour affiner vos recherches. Au fur et à mesure des visites, ces réflexes vont vite devenir une habitude pour vous. Bon courage !

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.