Immobilier,  Immobilier général,  Voix d'experts

Tout savoir sur l’achat et la vente en viager

Le viager ( qui signifie « temps de vie » en vieux français) est souvent perçu comme immoral car il s’agit de « miser sur le décès d’une personne ». Cependant, ce terme à connotation négative pour beaucoup d’entre nous, peut se révéler être la meilleure solution pour acheteurs et vendeurs.

En effet, le viager peut être considéré comme la plus ancienne retraite du monde. C’est une solution adaptée aux enjeux contemporains et répondant aux besoins des seniors et des épargnants.

La vente en viager est prévue aux articles 1968 et suivants du Code Civil et concerne principalement les personnes âgées désireuses de s’assurer un complément de revenus. Vendre un bien en viager, c’est en transférer la propriété à un tiers qui devra, en compensation, verser un bouquet (non obligatoire) ainsi qu’une rente au vendeur jusqu’à son décès (viager sur une seule tête), ou jusqu’au décès de la dernière personne vivante (viager sur plusieurs têtes).

Attention toutefois : les règles sont claires, si le vendeur décède dans les 20 jours qui suivent la signature de l’acte de vente, la loi considère alors que l’événement était prévisible et que par conséquent la vente n’est pas valable.

Avantages du viager pour le vendeur

La vente en viager de son bien permet au vendeur de profiter de revenus complémentaires à un moment essentiel de sa vie où ses revenus sont principalement composés d’une retraite ou d’une pension. Cela lui permet de s’assurer une rente jusqu’à la fin de ses jours tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Le vendeur s’assure une retraite confortable tout en continuant de vivre chez lui s’il décide de conserver son droit d’usage et d’habitation. En France, l’âge moyen pour la mise en viager est de 72-75 ans.

Avantages du viager pour l’acquéreur

Pour lui, il s’agira essentiellement d’un « placement épargne » avec, en prime, l’espoir d’une bonne affaire. Cela permet l’acquisition de biens immobiliers souvent bien placés (Paris, Sud-Est et Ouest). Aucune obligation de recourir à un prêt bancaire.  En France, l’âge moyen pour acheter en viager est de 45-50 ans.

Fiscalité

La vente viagère bénéficie d’un abattement fiscal intéressant :

tableau des abattements fiscaux liés au viager : 30% avant 50 ans, 50% de 50 à 59 ans, 60% de 60 à 69 ans, 70% à partir de 70 ans

L’abattement est calculé selon l’âge du vendeur lors de la signature du contrat.
Il est également à noter que dans le cas d’un viager sur deux têtes, c’est l’âge du plus âgé qui est retenu.
La rente réversible est exonérée de droit de succession au décès du premier conjoint. Finalement, la rente viagère est transmissible à ses héritiers.

Nous l’avons donc vu, le viager constitue une méthode de transaction immobilière pouvant s’avérer très avantageuse tant pour le vendeur que pour l’acquéreur. Quels sont donc les différents types de viager existants en France, et quelles possibilités offrent-ils aux deux parties prenantes ? Découvrez-le dans le prochain volet de notre dossier spécial viager !



Ecrit par Louis Le Naour
Agent Proprioo


N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.